Placement invest

FCPI

0

FCPI : pour réduire vos impôts

FCPI

Les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) ont été créés en 1997 afin de faciliter le développement des PME-PMI dites innovantes. Ils ont pour but d’orienter l’épargne vers des sociétés qui présentent un projet nécessitant de la recherche et présentant un caractère innovant sans oublier d’offrir des perspectives de développement économique importantes.

En prenant des participations en capital dans des PME non cotées, les FCPI ont pour objectif de réaliser une plus-value lorsqu’ils céderont leurs participations.

Ces fonds doivent impérativement être au minimum constitués à 70 % de participations dans des petites et moyennes entreprises innovantes non cotées. Les 30 % restant seront alors investis de façon tout à fait traditionnelle dans des OPCVM (SICAV/FCP).

Les FCPI représente un risque plus important que les FIP, de par leurs participations dans des sociétés innovantes, alors que les FIP investiront dans des entreprises matures (visibilité accrue en matière d’espérance de gains).

Pourquoi investir dans les FCPI :

Au-delà de l’optimisation fiscale, l’investisseur fait un acte de soutien à la recherche et innovation… donc au développement économique de demain.

Les avantages :

Avantages fiscaux
  • Réduction d’impôt de 18 % des versements annuels nets de frais de souscription (plafond de 12 000 € pour les personnes seules et 24 000 € pour les couples mariés ou pacsés). 
  • Réduction d’ISF égale à 50 % des versements nets de frais de souscription retenus à hauteur des actifs investis éligibles à la réduction d’ISF (Réduction plafonnée à 18 000 €/an au titre de souscription de FIP, FCPI, FCPR)
  • Les revenus de parts de FCPI sont exonérés d’impôt (hors prélèvements sociaux) à condition de réinvestir immédiatement les produits dans le FCP et de respecter les conditions propres à cet investissement.
  •  Les plus-values de cession sont exonérées d’impôt (hors prélèvement sociaux)
Potentiel de rendement Potentiel de performances élevées (supérieures aux fonds traditionnels).
Diversification du patrimoine Investissement dans le secteur non coté.
Transmission à titre gratuit possible Possibilité de donner les parts de FCPI sans perte de l’avantage fiscal si le donataire prend à son compte la poursuite de l’engagement de conservation.
Avantages d’un investissement en OPCVM
  • Mutualisation des risques
  •  Pas de souci de gestion car réalisée par des professionnels sous le contrôle de l’AMF
  •  Ne nécessite ni moyens financiers considérables ni connaissances très approfondies en Bourse.

 

Les inconvénients :

Risque Explication
Risque de perte en capital Risque de ne pas récupérer l’intégralité de son investissement (perte partielle ou totale) compte tenu des perspectives incertaines de développement des sociétés dans lesquelles le fonds a investi. 
Risque de liquidité des titres Les titres des sociétés non cotées sont difficilement cessibles et ne bénéficient pas d’une liquidité immédiate.
Risque lié à la durée de blocage du placement dans le FCPI L’investissement réalisé dans le FCPI est effectué à long terme (En moyenne de 5 à 10 ans) et reste bloqué pendant la durée de vie du FCPI.
Risque lié à l’investissement en PME innovantes en phase de développement
  • Les sociétés éligibles, de par leur taille restreinte et leur caractère innovant peuvent être très sensibles aux évolutions négatives de la conjoncture économique. 
  • L’investissement dans des PME en phase de développement présente un risque lié à la mise en œuvre d’une stratégie de croissance nouvelle, au développement d’un nouveau produit ou concept.
Risque lié à la sélection des entreprises Risque d’évaluer de façon imprécise le positionnement concurrentiel des PME éligibles, leur stratégie de développement et leur capacité à respecter le plan de développement. 
Risque lié à la gestion discrétionnaire
  • La sélection des entreprises par le gérant du FCPI reste sujette aux aléas inhérents au capital-investissement (Capacités managériales, bien-fondé du modèle économique, perspectives de marché…).
  •  Risque que le gérant du FCPI ne sélectionne pas les sociétés les plus performantes ce qui peut entrainer une baisse de la valeur liquidative du fonds.
Risque de valorisation des titres  Compte tenu de la difficulté à estimer la valeur des titres non cotés d’une part, et du cours à un instant donné des titres admis sur un marché français ou étranger d’autre part, la valeur liquidative du FCPI est susceptible de ne pas refléter la valeur exacte des actifs du FCPI. Il est donc possible que le souscripteur ne soit pas remboursé à la valeur exacte annoncée lors de la valorisation.
Niveau de frais Le niveau de frais élevé auquel est exposé le FCPI suppose un rendement élevé des actifs et peut donc avoir une incidence défavorable sur la rentabilité de l’investissement.
Risques liés à la stratégie de gestion mise en œuvre par le FCPI
  • Le souscripteur s’expose :
  •  Risques cités ci-dessus
  • Risque de crédit
  • Risque de taux
  • Risque action et de marché
  • Risque lié à l’investissement en obligations convertibles
  • Risque lié aux pays émergents
  • Risque de change

En cas de sortie anticipée, avant la durée de détention réglementaire, le souscripteur perd ses avantages fiscaux. Il devra rembourser la réduction fiscale déjà acquise et les plus-values de cession seront imposées.

Les FCPI sont éligibles au PEA. Ceci dit, l’intérêt du PEA pour un porteur de parts de FCPI est limité au regard de l’exonération de plus-values accordée au-delà de 5 ans.

laurent BRACHET

laurent BRACHET

Fondateur du site Placementinvest
Conseil en gestion de Patrimoine (CIF)
Tel : 06 15 31 11 82
contact@placementinvest.com
laurent BRACHET

Les derniers articles par laurent BRACHET (tout voir)

Laisser un commentaire