Placement invest

Parking :L’immobilier autrement

0

Investir dans un parking, c’est 6 à 12% de rendement attendu !

parkingLe parking est un investissement idéal pour diversifier son patrimoine. Il est à la fois simple de fonctionnement, souple en terme de gestion et d’une rentabilité attrayante (6% à 12 % avant impôt selon où il est situé).

L’investissement dans ce type d’actif permet d’accéder au placement dans la pierre, avec un ticket abordable. En effet, les prix se situent dans une fourchette large (entre 5000 et 50.000 €). Toutefois, dans certains quartier de Paris cela peut aller jusqu’à 100 000 €.

Pour le bailleur, la règlementation est nettement plus souple que celle qui régit l’immobilier résidentiel (Loi ALUR et Loi n°89-462 du 6 juillet 1989).

Si le parking est indépendant d’un logement, la location est régie par les articles 1708 et suivants du Code civil. Cela permet une très grande souplesse par rapport à l’immobilier résidentiel. En effet, le bailleur est libre de fixer la durée de location, le montant du loyer ainsi que les conditions de préavis et de résiliation. Quant à la révision des loyers, elle est libre (hors champ de la Loi n°89-462 du 6 juillet 1989). Toutefois, il faut savoir rester raisonnable et l’indexer sur un indice (Indice du Coût de la Construction ou l’Indice de Référence des Loyers)… il en va du délai de vacance.

Comment choisir ?

a. Sélection de la zone :

  • Comme pour l’immobilier classique, le choix de l’emplacement est primordial. C’est lui qui fera que l’investissement sera rentable ou non. Idéalement, choisissez une zone tendue où se garer relève du tour de force. Toutefois, il faut prendre garde de ne pas le surpayer.
  • Rendez-vous sur place, comme pour un achat immobilier classique.
  • Evitez les nouveaux quartiers car le parking n’intéressera que ses habitants.
  • Evitez les endroits où les parkings sont légion (ex : gare)
  • Si vous avez décidé d’acquérir, quand même, un parking dans une résidence (non attaché à un logement), demandez à voir le règlement de copropriété ainsi que les derniers procès-verbaux d’assemblée générale. Dans de rare cas, il peut arriver que l’on vous interdise de louer à une personne non résidente de la copropriété. D’autre part, vous serez tenu de participer aux charges liées à la conservation et à l’entretien de l’immeuble.

b. Box ou place de parking ?

  • Les box se louent plus facilement que les parkings extérieurs ou peu facile d’accès. Ils offrent au locataire une plus grande sécurité ce qui est particulièrement recherché dans les villes. Par contre, il vous en coûtera 15 à 30 % de plus par rapport à une place de parking (selon quartier). En désespoir de cause, privilégiez les parkings sécurisés (parkings souterrains).

c. Le rendement :

  • Comme nous avons pu le voir précédemment, la fourchette est extrêmement large, allant de 6 à 12 % avant impôt. Les charges sont raisonnables puisqu’elles se limitent aux charges de copropriété et à la taxe foncière (indexation sur la surface). Vu la superficie d’un parking, elles sont très peu élevés. De plus, il n’y a pas ou très peu de travaux à prévoir dans le temps.

     Afin de doper la rentabilité du parking, vous pouvez :

  • Acheter à crédit pour l’effet de levier. De surcroit, les taux sont au plus bas.
  • Acheter un lot de plusieurs places plutôt qu’un seul parking. Souvent, cela vous permet de baisser le coût unitaire d’acquisition.

La fiscalité :

Les loyers sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers lorsqu’ils ne s’accompagnent d’aucun service ou d’aucune prestation autre que le simple gardiennage. S’ils ne dépassent pas 15000 €/an, vous pouvez bénéficier du régime d’imposition simplifié dit « micro-foncier ». Il est possible d’opter pour le régime réel (durée irrévocable de 3 ans) mais s’appliquera d’office au-delà du plafond de 15000 € de revenus fonciers.

 
A défaut de pouvoir acquérir un parking en direct, il est possible de le faire à travers certaines SCPI dont le patrimoine est composé pour partie de ce type d’actif.

Compte tenu de la forte demande pour ce type de placement, faites appel à un Conseiller en Investissement Financier (CIF) qui se chargera de vous trouver un ou plusieurs lots de parkings dans une grande ville (Paris ou autres) ; De part sa connaissance du marché, il sera à même de vous orienter et vous conseiller au mieux de vos intérêts. Son activité est contrôlée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). A ce titre, il possède une couverture en Garantie Financière et Responsabilité Civile Professionnelle.

laurent BRACHET

laurent BRACHET

Fondateur du site Placementinvest
Conseil en gestion de Patrimoine (CIF)
Tel : 06 15 31 11 82
contact@placementinvest.com
laurent BRACHET

Les derniers articles par laurent BRACHET (tout voir)

Laisser un commentaire