Placement invest

Mener à bien son projet

0

Les points à négocier pour faciliter votre projet :

MENER A BIEN SON PROJET

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont au plus bas et constituent une opportunité pour se constituer un patrimoine… C’est le moment d’en profiter.

Dans le cas d’emprunt existant, il peut s’avérer utile de renégocier auprès de votre établissement financier… voir le faire racheter par la concurrence.

Il est très important d’avoir en tête que vous ne pourrez pas tout négocier et qu’il vous faudra lâcher sur certains points. Il est donc primordial avant de vous lancer dans ce type de démarche de connaître à l’avance les points sur lesquels vous ne souhaitez pas transiger.

Afin de vous y préparer, nous avons listé les différents éléments qui composent un crédit :

a. Le taux du prêt :

Les taux n’ont jamais été aussi bas et pourtant, paradoxalement, les banques n’ont jamais été si exigeantes pour accorder un prêt.

N’hésitez pas à mettre en concurrence les établissements financiers entre eux afin d’obtenir le meilleur taux possible. En effet, les taux varient selon le profil de l’emprunteur.

Le taux de crédit à un impact très important sur le coût de l’emprunt mais également une répercussion sur l’endettement du candidat au prêt.

    b. L’assurance emprunteur :

Les taux de l’assurance emprunteur peuvent varier d’un établissement à l’autre. Toutefois, depuis juillet 2014, la loi vous autorise à prendre l’assurance emprunteur autre part que dans la banque qui vous accorde le crédit. En effet, il est très souvent intéressant de souscrire l’assurance qui garantit le prêt auprès d’une compagnie d’assurance car elle tiendra compte entre autres de votre âge.

Malheureusement, la banque peut mettre en balance sa souscription en interne pour accorder le crédit. Pour en savoir plus, merci de vous reporter à l’article concernant l’assurance emprunteur.

    c. Les frais de dossier :

Ils sont négociables. Vous pouvez réduire de 50% le montant de ces frais.

    d. La garantie :

Ce dispositif permet à la banque de recouvrir sa créance en cas de non remboursement par l’emprunteur. Plusieurs garanties sont possibles mais la plus intéressante reste le cautionnement par un organisme spécialisé. Cela permet au candidat au prêt de réduire sensiblement les dépenses de garanties.

En effet, la caution fonctionne pratiquement comme une assurance. L’emprunteur verse une contribution auprès de l’organisme de cautionnement qui se substituera à lui en cas de défaillance de remboursement. Le montant de la caution est proportionnel au montant du crédit.

Au terme du crédit, une partie du montant de garantie réglé par l’emprunteur lui sera reversée.

     e. La modulation des échéances :

La plupart des contrats de prêt offre cette possibilité. Toutefois, la souplesse peut varier d’une banque à l’autre. Il est important de vérifier que la modulation des échéances est autorisée à la hausse comme à la baisse mais également connaître le pourcentage de variation.

Dans le cas d’une modulation à la hausse, vous réduirez la durée initiale du crédit et donc le coût financier de l’emprunt sera moindre.

Le report d’échéance n’a rien à voir avec la modulation de l’échéance. Il engendre un coût supplémentaire.
f. La transférabilité du crédit :

Cette option permet de transférer l’emprunt sur une nouvelle acquisition. En effet, en principe le crédit est soldé lors de la revente du bien immobilier.

L’intérêt d’une telle option réside dans le fait de pouvoir conserver un taux bas et ainsi se prémunir d’une hausse des taux.

Les banques qui acceptent ce type de clause peuvent parfois se rattraper sur le crédit complémentaire en imposant des conditions moins intéressantes sur le second emprunt.
g. Les pénalités en cas de remboursement anticipé :

Il est important de négocier ce type de frais qui peuvent représenter 3% du capital restant dû. Statistiquement, la durée réelle des crédits en France n’excèdent pas 7 à 8 ans alors que la durée moyenne de souscription est de 17 à 18 ans.

laurent BRACHET

laurent BRACHET

Fondateur du site Placementinvest
Conseil en gestion de Patrimoine (CIF)
Tel : 06 15 31 11 82
contact@placementinvest.com
laurent BRACHET

Les derniers articles par laurent BRACHET (tout voir)

Laisser un commentaire