Placement invest

Les résidences de tourisme

0

image002L’investissement en résidences de tourisme perd du terrain au bénéfice des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et des résidences séniors. Ceci s’explique en grande partie par la crise économique de 2007/2008 et par l’engouement des épargnants pour la « Silver économie » (vieillissement de la population française).

Toutefois, ce placement n’est pas forcèment à écarter. En effet, les prix d’achat ont souvent un peu baissé et de ce fait les rendements ont un peu augmenter. Afin de vous faire une idée plus précise du concept de résidences de tourisme, faisons une analyse objective de ce marché de niche.

Quelques chiffres : (Sources : Organisation Mondiale du Tourisme et Syndicat National des Résidences de Tourisme)

  • Avec un Chiffre d’Affaires de + 3,5 milliards d’euros en 2013, le tourisme est un secteur d’activité rentable (représente 7,4 % du PIB). La destination France conserve le premier rang mondial en 2013, avec 84,7 millions d’arrivées de touristes internationaux.
  • 85 % des français choisissent la France comme destination pour leurs vacances.
  • La résidence de tourisme concentre près de 10 % du parc d’hébergement touristique en France.
  • La durée moyenne des séjours est de 5,5 jours

Qu’est-ce qu’une résidence touristique ?

Il s’agit d’une niche immobilière qui est à mi-chemin entre la location saisonnière et l’hôtelerie.Actuellement il y a plus de 2 250 résidences de tourisme.

Il s’agit d’un ensemble de logements « prêt-à-vivre » (meublées et dotées de services parahôteliers) pour recevoir une clientèle touristique (loisirs ou affaires) en séjours de toute durée. Elle est gérée par un seul exploitant et les appartements sont standardisés.

L’appellation Résidence de Tourisme est normalement réservée aux résidences classées, conformément à un référentiel national qui va de 1 à 5 étoiles (contrôle tous les 5 ans).

Répartition de la clientèle dans les résidences de tourisme : (Sources OMT et SNRT)

plan

A noter que 27 % de la clientèle est étrangère. Elle vient principalement d’Europe.

Les Taux d’Occupation selon localisation géographique : (Source SNRT)

Les T.O sont disparates selon la localisation géographique et l’impact de la saisonnalité.

  • A la mer, 63 % sur la saison d’été (6 mois).
  • A la montagne, 66 % sur la saison d’hiver (5 mois)
  • A la campagne, 66 % sur l’année.
  • En ville, 70 % sur l’année.

Les risques :

Compte tenu du positionnement de ce type de placement immobilier « particulier » , il recèle un certain nombre d’empuches. A cet effet, merci de vous reporter sur l’arcticle : « les réflexes pour éviter les embuches ».

Le rendement :

Comme pour tous placements, la rentabilité est un élément important dans la prise de décision pour investir ou pas.

Au regard d’autres « produits immobiliers » qui rapportent 3 à 3,5 % brut, l’investissement dans une résidence de tourisme qui rapporte sur le « papier » 4 % nets en moyenne est alléchant. Toutefois, il faut faire très attention.

Fiscalité :

L’investisseur se trouve placé sous le régime du Loueur Meublé Professionnel (LMP) ou du Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). A ce titre, il bénéficie d’avantages fiscaux liés à ces deux statuts.

Afin de rentrer plus dans le détail sur la fiscalité du LMP et LNMP, merci de vous reporter sur les articles en bas de page

Pour conclure :

Si ce type de placement thématique vous intéresse, orientez-vous plutôt sur des sites ayant un double intérêt (touristique et affaires) tel que Paris, Lyons ou Bordeaux. En effet, cela permettra d’assurer un taux de remplissage supérieur et ceci quelque soit la saison (pas de problème de temps, …). A défaut, positionnez-vous sur des sites de 1er plan (Saint Tropez, Courchevel, …).

En avant dernière recommandation, car il faut voir plus loin qu’une simple durée d’emprunt ou d’avantages fiscaux, attachez-vous à la physionnomie des locaux (reconversion possible ou pas). Toutefois, au-delà de la distribution du bâtiment cela dépend du règlement de copropriété mais aussi du permis de construire.

Même si ce segment de marché s’est quelque peu assaini au fil des ans, il n’est pas sans embuches. C’est pourquoi, il parait important de vous faires aider par un Conseiller en Investissement Financier (CIF) qui définira avec vous si ce type d’investissement est adapté à vos attentes et vos objectifs. Il sera à même de vous orienter et vous conseiller au mieux de vos intérêts. Si ce type de placement vous correspond, il vous trouvera parmi les nombreuses offres sur le marché le meilleur emplacement afin de réaliser votre projet avec le gestionnaire adapté (solidité financière, …).

Dans le cadre d’une meilleure protection des investisseurs, la loi de sécurité financière n° 2003-706 du 1er août 2003 a créé un nouveau statut spécifique : le conseiller en investissements financiers (CIF). Son activité est contrôlée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). A ce titre, il possède une couverture en Garantie Financière et Responsabilité Civile Professionnelle.
laurent BRACHET

laurent BRACHET

Fondateur du site Placementinvest
Conseil en gestion de Patrimoine (CIF)
Tel : 06 15 31 11 82
contact@placementinvest.com
laurent BRACHET

Les derniers articles par laurent BRACHET (tout voir)

Laisser un commentaire