Placement invest

L’or

0

PTS-ATYPIQUES-OR

L’or est une matière première qui aux yeux des épargnants est la valeur refuge par excellence surtout dans des moments de peur et de crise économique. Comme l’indique MORNINGSTAR : « sa valeur en tant que couverture contre l’inflation et sa corrélation faible, voire négative, par rapport à la plupart des catégories d’actifs plus larges font que l’or peut apparaître comme un placement digne d’intérêt pour une petite partie du portefeuille d’un investisseur ».

Le marché de l’or :

C’est le marché de Londres (le London Bullion Market) qui sert de référence mondiale. Son cours est exprimé en dollar US. L’unité de mesure utilisée est l’once Troy (l’once d’or équivaut à 31,1035 grammes).

En théorie, la valeur réelle d’un actif est fonction des flux financiers attendus, de la croissance et du risque. Comme l’or ne produit aucun flux financier, il devrait être impossible d’en évaluer sa valeur réelle. Acheter de l’or ne relève donc pas de l’investissement mais de la spéculation.

Aujourd’hui, le cours de l’or varie principalement en fonction de la situation économique américaine, du dollar et des taux d’intérêt.

On peut investir dans l’or de plusieurs façons :

  • En achetant de l’or physique sous forme de lingots ou de pièces.
  • En achetant de l’or « papier », vous achetez soit des valeurs minières, des certificats ou des ETF (fonds négociés en bourse) qui sont des paniers de valeurs.

La différence :

Contrairement à l’or physique, Il s’agit de considérer l’or comme référence par rapport à une devise forte. De par sa volatilité, il répond d’avantage à un besoin de spéculation de l’investisseur (fréquences des transactions).

L’or papier contrairement à l’or physique n’est pas considéré comme une valeur refuge. En matière d’épargne à très long terme, il est plus intéressant de posséder de l’or physique.

Fiscalité :

La vente d’or fait l’objet d’une taxation à la vente selon deux options fiscales au choix du vendeur :

  • Taxe forfaitaire au taux de 10 % majoré de 0,5 % au titre de la CRDS. Dans le cas des ventes aux enchères publiques, le taux de base de la taxe forfaitaire est fixé à 4,5 %.

Ou

  • Une imposition au régime des plus-values mobilières (34,5% prélèvements sociaux inclus) si le vendeur peut justifier du prix et de la date d’acquisition. La plus-value brute ainsi calculée est réduite d’un abattement de 5% pour chaque année de détention au-delà de la 2ème. Concrètement, cela signifie que la plus-value est exonérée après 22 ans de détention.

Les ventes d’or ne sont pas soumises à la TVA lorsqu’elles sont réalisées par des particuliers dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé. En effet, de telles opérations ne peuvent pas être regardées comme constitutives d’une activité économique.

En ce qui concerne l’or papier, il relève de la fiscalité des valeurs mobilières.

laurent BRACHET

laurent BRACHET

Fondateur du site Placementinvest
Conseil en gestion de Patrimoine (CIF)
Tel : 06 15 31 11 82
contact@placementinvest.com
laurent BRACHET

Les derniers articles par laurent BRACHET (tout voir)

Laisser un commentaire