Placement invest

SOLVENCY

0

Fonds en euros : La nouvelle donne

Qui se rappelle qu’en 2011 en France, GROUPAMA était au bord du dépôt de bilan du fait de sa détention dans ses comptes de 13,3 milliards d’euros de dette souveraine de pays de la zone euro en difficulté (Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne). Afin de regonfler ses ratios de solvabilité, mis à mal par le poids important de ce type d’actif, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) lui a apporté suffisamment d’argent en fonds propres pour lui permettre de faire face aux exigences de l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP). Sans ce sauvetage, les détenteurs d’assurance-vie souscrite auprès de cette compagnie, en cas de défaut d’un des pays précédemment cités, auraient vu leurs contrats touchés financièrement. En effet, en cas de défaillance de l’assureur, celui-ci peut déduire ses pertes dans les contrats d’assurance-vie de leurs clients. Toutefois dans un tel cas, le capital est partiellement protégé par un fonds de garantie qui permet une couverture maximale de 70 000 € par assuré.

     « La solvabilité est la capacité pour un assureur à respecter les engagements de long terme qu’il prend auprès de ses clients. Elle dépend de l’importance de ses engagements (les garanties et protections offertes aux assurés) et des ressources dont dispose la société d’assurance pour y faire face, notamment sous la forme des fonds propres et des actifs qu’elle détient (actions, obligations, etc.) ». (Source FFSA)

Face à la multiplication du risque de défaillance des compagnies d’assurance à travers l’Europe, la Commission Européenne a engagé une réforme des règles garantissant la solvabilité des sociétés d’assurances.

La directive SOLVENCY 2 est venue modifier les règles européennes garantissant la solvabilité des compagnies d’assurances. En effet, l’assureur a l’obligation d’adapter le niveau de ses fonds propres proportionnellement au risque des passifs et actifs détenus. En effet, plus un actif sera risqué et plus les capitaux propres réglementaires ou exigence en capital correspondants devront être élevés, afin de permettre à la compagnie d’assurance de faire face à ses engagements en cas d’imprévu. De ce fait, la modification des règles de solvabilité des assureurs, influence leurs stratégies d’investissement. Cela a pour conséquence d’impacter l’économie dans sa globalité ainsi que les entreprises.

Les nouvelles règles prudentielles :

Afin de mieux comprendre l’impact de la Directive européenne SOLVENCY 2, je vais baser ma démonstration pour 100 € investis dans le fonds en euros :

solvi,ci

Alors que les taux sont de plus en plus bas depuis 30 ans et que la solvabilité financière des Etats de l’OCDE n’a jamais été aussi fragilisée, SOLVENCY 2 contraint les Compagnies d’assurance à orienter les investissements des fonds euros vers les obligations d’Etats !

Afin d’imager un peu plus mon propos, voici un exemple de marge de solvabilité nécessaire pour la détention d’obligations privées selon la durée en années d’après la 5ème étude d’impact quantifiée (Quantitative Impact Studie 5).

solvane2

Pourquoi l’effondrement du rendement des fonds en euros :

Les rendements des fonds en euros d’assurance vie baisse d’année en année. Toutefois, au regard de l’inflation (0,2 % en 2015), leurs performances restent satisfaisantes.

Cependant, l’érotion du rendement moyen des fonds euros est malheureusement inévitable et s’accentura d’année en année.

Taux Obligations Assimilables du Trésor (OAT) 10 ans :

solvain6

Des taux d’intérêts historiquement bas :

  • 30 ans de baisse des taux des emprunts d’Etats
  • Durant cette période, les fonds euros ont accumulé un stock d’obligations à taux fixe leur permettant d’amortir la chute des taux.
  • Cet effet d’inertie jouera contre eux à l’avenir car les compagnies d’assurances d détiennent à présent un stock d’obligations à faible rendement en raison de taux restés bas depuis les 10 dernières années et de l’accumulation de taux quasi nuls depuis un an.

Solvain-4

 

 

laurent BRACHET

laurent BRACHET

Fondateur du site Placementinvest
Conseil en gestion de Patrimoine (CIF)
Tel : 06 15 31 11 82
contact@placementinvest.com
laurent BRACHET

Les derniers articles par laurent BRACHET (tout voir)

Laisser un commentaire